Forum Tesla Mag

Bonnes fêtes à tous. Partagez l'adresse du forum avec vos amis !

Tribunes, Bourse, Messages aux détours d'un Supercharger, pensée du jour. Nous sommes tellement disciplinés que nous arrivons à réagir sur des sujets divers et variés. La bienveillance est la règle.

Modérateurs : tesladdict, Eric 90D

#32710
Par 90D a écrit : mar. 24 mars 2020 11:12Par 90D a écrit :
Coronavirus : la fièvre de l’hydroxychloroquine divise médecins et chercheurs 

https://www.lemonde.fr/sciences/article ... 50684.html
Certains oublient que Macron a parlé d'état de guerre et que les règles qui prévalent en temps de paix perdent de leur sens dans ce cas.
Si vous croyez que le virus va attendre la fin des tests cliniques pour continuer son oeuvre dévastatrice , good luck !
J'ai pris de la nivaquine lors de mes voyages en Afrique ; je ne me rappelle pas que mon médecin ait attiré mon attention sur les risques de cette molécule . C'est peut-être suite à cela que j'ai attrapé le virus ...."Tesla" :mrgreen: Que j'ai refilé à pas mal de monde :lol:
L'humour est un bon moyen de déstresser , ce qui améliore vos défenses immunitaires :mrgreen:
#32715
Hello les amis

Quelques nouvelles du front ici en Belgique:

Je salue le collège de médecine générale de notre pays qui a pris les devants et a donc parlé d'une seule et même voix, il y a déjà au moins 2 semaines pour nous transmettre leur recommandations concernant la première ligne (médecins traitants dont je forme parti) :

Depuis déjà au moins 2 semaines, nous avons été conseillés de faire d'abord un tri téléphonique des patients… tous les patients avec symptômes respiratoires, même légers sont en téléconsultation (appel, WhatsApp, mail avec photo, sms pour l'évolution, etc). Donc pour ces patients pas de consultations au cabinet du médecin traitant ni à domicile. Pas de visites en maison de repos non plus. La logique:
-plus de 80% des cas bénins et gérables en téléconsultation
-pas infecter les soignants et nous même devenir contaminants et transmettre +++ à une population encore plus à risque. Donc garder nos soldats pour gérer au mieux les ressources (entre autres les masques, les salles d'urgence, etc
-possibilité de gérer plus de cas par médecins
- On connaît mieux nos patients pour ainsi aussi "dépister" les plus à risque et bien traiter les autres bénins.
- en étroite collaboration avec l'hôpital de notre région, transférer les cas suspects ou qui nécessite une prise en charge plus importante, tout en les faisant suivre un circuit "COVID" et pas infecter les autres
-confiner à domicile tout patient avec symptômes respiratoires infectieux quelconques pour une première durée de 7 jours, avec les mesures d'isolation. Transmettre des masques aux malades très suspects COVID ou à risque de contaminer un proche qui lui-même est à risque pour raison médicale.
- Lisser dans le temps l'ampleur de l'épidémie et donc ne pas saturer les lits des hôpitaux et surtout des soins intensifs pour arriver à soigner au fur et à mesure tous les malades.
- Transmettre massivement les bonnes informations (mis à jour quotidiennement) à la population pour ne pas tomber dans la panique ou la psychose ;-)

Nous avons même fait une conférence live sur YouTube avec presque 3000 médecins traitants connectés de la partie francophone Belge et des orateurs du collège de médecine générale disponible pour répondre à toutes nos interrogations en se référant aux sources officielles et objectives.

Depuis hier on voit déjà des signes d'une amélioration pour la Belgique 2jours de suite (pas trop compter sur le nombre des cas confirmés car nous n'avons pas dépister systématiquement). Croisons les doigts qu'on ne crie pas "victoire" trop vite mais à mon humble avis, la première ligne Belge a bien géré et on commence déjà à voir les bénéfices.

D'un point de vue santé publique je trouve tout cela bien ficelé. Malheureusement de distance, il me semble qu'en France, la première ligne (qu'en penses tu cher EricB) est laissée à gérer seule et pas de vue d'ensemble. J'ai peur que vous avez court-circuité cette première ligne qui aurait pu servir à lisser cette épidémie et ne pas surcharger les hôpitaux. Au dernières nouvelles, l'hôpital de ma région rapporte une activité aux urgences à seulement 60 % de son affluence, seulement un tiers des lits de soins intensifs occupés, moins de la moitié des lits COVID occupés...
#32717
Merci Kavi pour ces infos éclairées et optimistes .
Bravo à tous les médecins et personnel médical pour tout le travail réalisé malgré les risques pris .
Courage pour la suite . On vaincra ce conardvirus comme disent mes enfants !
#32720
Bonsoir chers amis et surtout Dr Kavi,

Je vous rejoins dans l'avis que jusqu'à présent la Belgique a plutôt bien géré la situation, dans le sens où jusqu'à présent nous ne sommes pas confrontés à des situations aussi extrêmes qu'en Italie ou en France (pour certaines régions actuellement).
Le fait d'avoir pris la décision de confiner la Belgique avec une statistique "en retard" sur la France et l'Italie nous donne un peu d'avance et permet que globalement nos structures de soins ne soient pas (encore?) submergées par le nombre de cas.
J'espère de tout coeur que ce ne soit pas le cas mais je crains tout autant que nous n'ayons que deux semaines de retard sur les évolutions de la France, l'Espagne et l'Italie.
Ce qui voudrait dire que l'épidémie se produira avec autant d'intensité chez nous mais simplement un peu plus tard.
Aucun pays d'Europe n'a encore vu se produire le sommet du pic et encore moins le dépasser...

Mais on peut garder l'espoir que des mesures de confinement prises "en avance" par rapport à nos voisins permettent de limiter l'intensité du tsunami quand il arrivera chez nous.

Après on peut voit les choses plus globalement et se dire que les pays qui s'en sortent de loin le mieux sont ceux qui ont su anticiper c'est à dire se doter à la fois de capacités de dépistage en masse de la population mais également de prévention (port de masque généralisé). Cfer la Corée du Sud.
Donc on comprend que nos pays qui se sont moins préparés que ceux qui ont connus le SRAS ont eu recours aux moyens du bord disponibles, càd des mesures bien moins efficaces qu'un pays vraiment préparé sur base de son expérience passée.
Donc dans ce sens, à défaut de pouvoir dépister et protéger toute la population, la seule mesure efficace est de confiner toute la population en comptant de sa part sur un civisme qui semble bien faire défaut en réalité.
Et aussi publier des recommandations de protection générale ou des soignants qui sont adaptées aux stocks de protection existants, pour ne pas laisser percevoir qu'en réalité ils ont été calculés très en dessous des besoins réels d'une prise en charge idéale de la situation (masques et moyens de dépistage).

Donc oui l'enjeu actuel est bien une vraie course contre la montre pour éviter que les quelques moyens laissés en place ne soient débordés par un flux trop intense de patients.

Oui selon ces considérations, le but est de lisser le plus possible l'épidémie, que de toute manière on ne pourra pas empêcher, afin que l'on soit le plus possible capable d'assurer la prise en charge des cas graves, en laissant le moins de personnes possible sur le côté.
Si l'on avait prévu assez de masques et de moyens de dépistage pour être à la hauteur de ce qu'a fait la Corée du Sud (et d'autres pays), on aurait pu empêcher l'épidémie.
#32721
Par 90D a écrit : dim. 22 mars 2020 12:56par 90D a écrit:
Phil a écrit : dim. 22 mars 2020 10:01Phil a écrit
Je ne comprends pas la frilosité de la France à ce sujet alors que de nombreux autres pays dont les USA sont en train de s'accaparer les stocks.

@Phil qui revient sur le sujet : ma réponse est là, un peu plus haut dans le forum. On espère la confirmation d'un protocole salvateur

Pour 2 raisons à mon sens.

La 1ère est que l'autorité d'état ne peut prendre le risque d'ajouter la crise à la crise. Imagine la situation et ce qu'on dirait de ces mêmes décideurs si son utilisation à grande échelle avait des effets dévastateurs, aggravant des situations déjà sévères par exemple ? Qui aurait pu prédire les effets délétères d'anti-inflammatoires tels que l'ibuprofene face à ce virus ? Si on était dans un cas d'extinction totale et certaine de l'humanité, bien sûr qu'il faudrait tenter le tout pour le tout, juste pour essayer d'en sauver une partie. Mais on n'en est heureusement pas là. Et là où on en est, le principe de précaution prévaut quand on a la responsabilité d'une nation tout entière : on engage immédiatement une étude selon des protocoles médicaux solides et on décide en fonction des résultats. Moi aussi, 6 semaines je trouve ça long, mais bon, je suppose qu'on essaie de faire au plus court, dans les règles de l'art.
Bref je suis rassuré que nous ayons à la tête de l'État des gens de sang-froid et pas des cowboys de la pharmacologie.

La deuxième raison est que si tu as l'intention de le faire, tu ne l'annonces pas en grande pompe justement pour essayer de traiter l'approvisionnement sans créer d'effet de panique et de montée des enchères auprès des laboratoires en capacité de produire. Tu traites de manière confidentielle avec eux immédiatement pour sécuriser l'approvisionnement à venir. Et c'est ce qui est en train d'être fait en France.
#32722
Par 90D a écrit : mar. 24 mars 2020 22:46
Par 90D a écrit : dim. 22 mars 2020 12:56
Phil a écrit : dim. 22 mars 2020 10:01Phil a écrit
Je ne comprends pas la frilosité de la France à ce sujet alors que de nombreux autres pays dont les USA sont en train de s'accaparer les stocks.

@Phil qui revient sur le sujet : ma réponse est là, un peu plus haut dans le forum, et je m'y tiens ;)

Le coronavirus a fait + 18.000 morts dans le monde à ce jour en moins de 2 mois .
L'autorité d'Etat en France met entre 2 et 5 ans pour les tests cliniques d'un médicament suivant les règlements en vigueur.
En temps de guerre , on adopte d'autres modes de fonctionnement ....
Moi aussi je me tiens à ma position surtout quand je vois l'ancien patron de la haute autorité de la santé prescrire la chloroquine :
https://france3-regions.francetvinfo.fr ... AX5ZQWUBJE

Est ce que qqun s'est inquiété des conséquences humaines sur le confinement de toute une population pendant des semaines ? A-t-on fait des tests au préalable ?
Je vous encourage à lire ceci : https://www.letemps.ch/monde/monde-apre ... dsuXFjTkOI
#32724
Bon je rejoins Yuval sur la mauvaise version de 1984 que nous vivons...
Le confinement va faire des dégâts mais c’est sans compter les rappels des gestes barrières, le décompte des morts quotidiens et les mesures qui arrivent comme celles à prendre en rentrant d’une sortie... dérogatoire bien sûr.

Donc soit l’air est contaminé et tout le monde sais que le vaccin n’existera pas avant 2 ans, soit il y a une modification de nos sociétés qui s’opère sous nos yeux.

Il ne faut pas cesser d’éclairer, n’hésitez pas à demander des avis qui aideraient. Beaucoup lisent sans oser intervenir mais ça nous concerne tous!
  • 1
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 19

Rejoignez le Club Tesla Magazine